les activités du CIPB

DINER DEBAT : L’ANACARDE, 3ème PILIER DE L’ECONOMIE BENINOISE

/
7 0
DINER DEBAT : L’ANACARDE, 3ème PILIER DE L’ECONOMIE BENINOISE

Vendredi 19 Mai 2017, c’est la salle Baobab du Novotel Orisha qui a servi de cadre à un diner débat sur la filière cajou, organisé à l’initiative du Conseil des Investisseurs Privés au Bénin (CIPB) avec l’appui financier de Bénin Cajou et de Fludor Bénin SA.

Pour l’occasion, Roland Riboux, Président du CIPB, hôte de ce diner, était entouré par Lazare Séhouéto, Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat représentant le chef de l’Etat parrain de la soirée et par Gaston Dossouhoui, Secrétaire Permanent du B2A. Parmi les nombreux invités, on pouvait croiser plusieurs organisations internationales telles que l’UNFPA, mais également les partenaires au développement comme l’USAID, le SNV Hollandais, la CTB Belge et l’AFD à travers le PARASEP.

Au cours des débats, ont été mis en exergue les différents points d’améliorations que pourrait connaitre la filière au Bénin au regard du potentiel économique qu’elle représente.

Pour Roland Riboux, porteur de l’initiative « Cajou Demain », la filière anacarde pourvoyeuse de devises et de création d’emplois grâce à la transformation locale, peut devenir le troisième pilier de l’économie du pays à côté du coton et du port. La production qui, aujourd’hui, stagne autour de 100 mille tonnes par an, peut être doublée voire triplée, si l’encadrement actuel est renforcé et surtout si le gouvernement s’engage de manière volontariste à inculquer un esprit planteur au sein de la population béninoise.

Ce dîner débat clôturait une journée commencée le matin par un atelier technique qui a réuni des chercheurs, des exploitants, des transformateurs autour des experts de TechnoServe, une ONG américaine animatrice de Benin Cajù, partenaire du CIPB. Il s’agissait pour chacun des participants de réfléchir et d’échanger sur les perspectives de la filière, sa productivité, les recherches et les opportunités actuelles du marché national et international, pour les investisseurs.

On retiendra de l’atelier comme du diner débat que sans esprit planteur, il n’y aura pas de Cajou Demain.

Cell. Com CIPB

 

ARTICLES CONNEXES
Laisser une réponse

Nous ne publierons pas votre adresse email